Publication du 1er numéro de la revue “Sources. Matériaux & Terrains en études africaines”

Projet éditorial

Sources est née du constat d’une tendance des revues universitaires à valoriser les avancées théoriques et épistémologiques au détriment des matériaux analysés. La revue souhaite opérer un double mouvement. En premier lieu, placer au cœur de chaque article publié les matériaux à partir desquels les chercheur·e·s produisent leurs réflexions et y donner directement accès. En second lieu, proposer des analyses sur les contextes de production de ces matériaux et sur leurs usages. Ce retour aux sources du terrain s’opère en lien avec les thématiques saillantes dans les études africaines et afro-diasporiques en sciences humaines et sociales, en littérature et en archéologie, et favorise le dialogue interdisciplinaire.

Sources se donne donc une mission particulièrement originale et actuellement inexistante dans le champ académique sur l’Afrique : rendre accessibles les textes, images, sons, entretiens, notes de terrain et tout type de documents, au sens large, qui deviennent des données placées au fondement des élaborations théoriques des chercheur·e·s, et constituent ainsi des archives de la recherche de terrain. Ce projet contient aussi une dimension politique. Les difficultés d’accès aux sources en Afrique, notamment textuelles, cartographiques et démographiques, sont manifestes et bien connues, sans compter les enjeux de conservation. Le besoin de rendre davantage visibles, accessibles et disponibles à très long terme ces sources pour le continent paraît impératif dans l’objectif de réduire les asymétries dans l’accès au savoir.

La revue permet de répondre aux missions scientifiques suivantes :

  • Promouvoir la diffusion des savoirs en accès ouvert pour le plus grand nombre, en vue de contribuer à l’universalisation de la recherche.
  • Favoriser l’interdisciplinarité à partir du croisement de sources utilisées par des disciplines différentes et réunies autour d’une thématique commune dans des dossiers thématiques.
  • Encourager, par la valorisation de réseaux scientifiques en Afrique, la publication des universitaires africain·e·s et de celles et ceux travaillant à partir de l’Afrique.
  • Archiver des sources, matériaux et archives originaux issus de supports divers. La constitution de telles ressources est pensée sur le long terme, afin que les corpus créés et mis en accès libre aujourd’hui puissent non seulement être consultables par l’ensemble des chercheur·e·s, mais puissent devenir des matériaux de la recherche dans les décennies à venir ; cela implique de stocker les articles sur une plateforme durable qui garantisse un accès à très long terme.

 

Le lien vers la revue en ligne : https://www.sources-journal.org/