PROGRAMME TASSILI 2021

Le partenariat Hubert Curien (PHC) Tassili est un programme de coopération algéro-français qui apporte un soutien à des projets de recherche conjoints sur une durée de 3 ans. Le financement porte notamment sur la mobilité au sein de laboratoires français, de jeunes doctorants algériens et d’enseignants pour une habilitation d’une part, et de la mobilité de chercheurs français et algériens entre la France et l’Algérie d’autre part.

Le PHC Tassili est porté et cofinancé par :

– La France à travers le Ministère de L’Europe et des Affaires Etrangères (MEAE) et le Ministère de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation français (MESRI) ;

– L’Algérie, à travers le Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique (MESRS).

La coordination des activités du programme et son pilotage ont été placés par les ministères de tutelle sous la responsabilité du Comité Mixte d’Evaluation et de Prospective (CMEP), composé d’experts des deux pays et de deux coprésidents.

Les appels à candidature de ce programme sont lancés sur un rythme annuel.

Date limite de dépôt des dossiers de candidature : 16/03/2020

Avant le 16 mars 2020 :

  • Le formulaire de candidature devra avoir été saisi conjointement en ligne par les parties française et algérienne du projet sur le site de Campus France : https://www.campusfrance.org/fr/phc-candidater
  • Une fois la saisie du formulaire effectuée sur le site de Campus France, la version PDF devra avoir été mise en ligne sur le site suivant par le responsable de projet algérien : http://forum.mesrs.dz/login/index.php
  • Le dossier papier, visé par les chefs d’établissement algérien et français, devra avoir été déposé par le responsable de projet algérien au Ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique – Direction de la Coopération et des Échanges Interuniversitaires – 11, chemin Doudou Mokhtar – Ben Aknoun – 16000 ALGER, accompagné d’une version numérisée (CD ou clé USB).

Types de projets concernés

  • Le PHC soutient le développement d’une coopération scientifique de haut niveau. Il s’appuie sur la recherche et la formation par la recherche dans le cadre d’une collaboration entre deux laboratoires de recherche issus d’universités, de grandes écoles ou d’organismes de recherche en France et en Algérie.
  • Il favorise les échanges entre chercheurs et enseignants-chercheurs des deux pays afin de développer des collaborations à long terme, de créer des réseaux et de faciliter le transfert de technologie, l’accès conjoint à des réseaux de recherche et à des projets régionaux, européens ou internationaux.
  • Il soutient la formation à la recherche par l’implication dans les projets d’un à deux doctorants du système LMD en cotutelle ou en co-direction de thèse. 
  • Il aide à valoriser des recherches innovantes ayant un impact sur le développement durable, sur les filières et outils de production ou de transformation économique, et sur la recherche scientifique au niveau international.
  • Tous les domaines scientifiques sont concernés par ce programme.
  • Seront prioritaires les projets présentés par des équipes algériennes reconnues, appartenant à un laboratoire agréé et dont les activités de recherche s’inscrivent dans le cadre des programmes nationaux de recherche algériens, ou encore dans un cadre collaboratif euro-méditerranéen (MISTRALS, ENVIMED, ANR…).

    Tous les champs disciplinaires sont éligibles. Les projets transversaux portant sur l’environnement et l’adaptation au changement climatique et/ou impliquant des partenariats socio-économiques seront encouragés, quelle que soit la thématique choisie.

    Les objectifs du programme sont notamment de :

    • Favoriser les jeunes chercheurs porteurs de projet ;
    • Favoriser les femmes porteuses de projet ;
    • Favoriser la participation de doctorants et/ou de post-doctorants français et algériens ;
    • Favoriser les publications et co-publications qui impliquent au moins un jeune chercheur.

Conditions d’éligibilité des équipes

Seuls sont éligibles à ce programme de recherche les projets présentés par des porteurs émanant :

  • Pour la partie française au projet : d’universités, de grandes écoles ou d’organismes de recherche.
  • Pour la partie algérienne au projet : d’établissements universitaires ou de centres de recherche dépendant du MESRS.

Les établissements partenaires doivent approuver le projet présenté par les équipes et s’engager à mettre à disposition les moyens humains et matériels nécessaires à sa réalisation.

Seuls les dossiers complets, dument renseignés et déposés selon les délais et les modalités inscrits dans l’appel seront examinés.

La cotutelle doit être encouragée et la co-direction reste obligatoire (1 à 2 par projet) – l’étudiant doit être inscrit en 1ère année de doctorat en Algérie au moment du dépôt du projet : ceci est un critère de recevabilité des projets. Les codirecteurs algérien et français doivent s’entendre sur le(s)sujet(s) de thèse et sur les parties du travail qui seront réalisées dans chacun des deux pays selon un échéancier bien établi. Le dossier de candidature devra comprendre un engagement écrit des codirecteurs à mettre en place la co-direction ou la cotutelle.

Remarque : Pour les cotutelles – il est rappelé qu’elles impliquent la signature d’une convention de cotutelle et une double inscription dans 2 universités (une algérienne et une française). Les porteurs de projet sélectionnés devront ensuite justifier de l’effectivité de la thèse en cotutelle par l’envoi aux deux coprésidents du PHC Tassili d’un exemplaire signé de la convention de cotutelle au cours de la première année du projet. Il est donc nécessaire que le porteur de projet algérien identifie le(s) candidat(s) aux thèses pour qu’il(s) passe(nt) le concours d’inscription en doctorat algérien au cours de l’automne de l’année de la demande. S’il(s) est (sont) déjà inscrit(s) en thèse de doctorat il peut demander au directeur de thèse algérien de réajuster ou reformuler le(s) sujet(s) de thèse(s) en concertation avec le(s) co-directeur(s) français. L’échéancier de co-direction de thèse ou la convention de cotutelle devront être signés avant le départ en mobilité du doctorant en France. Le chef de projet français devra aussi s’assurer au préalable de l’accord de son établissement pour dispenser du paiement des frais d’inscription différenciés en doctorat, les(s) doctorant(s) accueilli(s) en cotutelle de thèse dans le cadre du projet PHC déposé, (Les porteurs de projet devront utiliser le modèle « Engagement convention cotutelle» ci-joint, et le joindre en annexe au formulaire de candidature).

Seules pourront être présentées les candidatures s’inscrivant dans le cadre de collaborations scientifiques existantes de qualité entre les deux pays.

Pour l’information complète sur les critères d’évaluation des projets, modalités de soumission et calendrier; suivez le lien suivant : Campusfrance/ Tassili 2021