Chargement Évènements

S’approprier le Coran : regards islamologiques et anthropologiques

3e congrès des études sur le Moyen-Orient et les mondes musulmans

jeudi 4 juillet - 11 h 30 min - 13 h 30 min

Lieu : Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne

Date : jeudi 4 juillet - 11h30 - 13h30

Responsable(s) : Fariji Anis (ANR ILM – Centre Jacques Berque/USR3136)

Catégorie :

À la croisée de l’islamologie « classique », de l’anthropologie et de l’ethnomusicologie, le présent atelier entend faire dialoguer des approches rarement confrontées pour interroger l’appropriation individuelle ou collective du Coran.

Partant des premiers siècles de l’islam, l’islamologie savante s’est intéressée non seulement à l’histoire du texte coranique (l’étude des manuscrits), à son contenu (dogmatique) et à sa forme (rhétorique et lexicale), mais également aux pratiques qui en découlent. Le Coran est un texte sacré et fondateur parce que des groupes humains le vénèrent en tant que tel à travers les pratiques qu’ils lui associent et l’expérience qu’ils en font. Ils se l’ « approprient » de différentes manières comme source de la pensée religieuse, de l’élaboration du droit, aussi bien que dans leurs rites et pratiques, officiels et officieux.

Ainsi, le Coran est investi non seulement pour son contenu en tant que parole divine à interpréter, mais aussi pour son contenant matériel et sensoriel. Voix de la récitation, enluminures des maṣāḥif, calligraphies de l’écriture, formats du livre, parfums et autres accessoires, tous ses attributs participent de l’expérience intime du croyant avec la Parole. L’anthropologue et l’ethnomusicologue, intéressés par les pratiques concrètes du quotidien, cherchent à comprendre le rapport dévotionnel des croyants au Coran au prisme de ses manifestations dans la réalité sociale.

Intervenants : 

Anne-Sylvie Boisliveau (Université de Strasbourg/UMR 7044 Archimède) ;

Hassan Chahdi (Collège de France) ;

Anouk Cohen (Centre Jacques-Berque/USR3136) ;

Sabrina Mervin (CéSor/EHESS).

PROGRAMME

 

  • Cet évènement est passé