Chargement Évènements

Séminaire jeunes chercheurs: La délinquance des jeunes au Maroc à l’épreuve des mutations urbaines

La 4ème séance du séminaire jeunes chercheurs

28 novembre 2019 - 16 h 00 min - 18 h 00 min

Intervenant(s) : Ayoub AITDRA ; étudiant de Master en psychologie à la faculté des sciences de l’éducation de Rabat.

Lieu : Institut National d’Aménagement et d’Urbanisme, INAU (Madinat Al Irfan) - Maroc

Date : 28 novembre 2019 - 16h00 - 18h00

Responsable(s) : Anouk Cohen anouk.cohen6@gmail.com, Loubna Oubaali oubaaliloubna90@gmail.com, Raphaëlle Chevrillon-Guibert raphaelleguibert@gmail.com

Catégorie :

Descriptif: Dans un contexte urbain en mutation, les délinquances juvéniles font aujourd’hui effraction.Ces formes de sociabilités déviantes témoignent de la transformation de la condition juvénile au Maroc et des transfigurations identitaires qui règnent dans les territoires urbains défavorisés. Dans cette perspective, on se demandecomment peut-on penser la délinquance juvénile au Maroc dans un contexte sociétal tourmenté ? Faut-il renverser la focale des structures vers le « self » des jeunes délinquants ? En quoi le récit de vie est-il enclin à mettre en jeu les figures identitaires qui sous-tendent la condition juvénile au Maroc ? Quelles postures éthiques et épistémologiques conviendraient le mieux pour avancer dans cet horizon de recherche ? À travers une autoréflexivité sur notre expérience de terrain, cette communication s’efforce d’explorer les expériences sociales et existentielles des jeunes délinquants dans les territoires urbains, dans le but de montrer comment le récit de viepermet de comprendre le vécu de ces jeunes, décrire la temporalité constitutive de leurs trajectoires, et dévoiler la fonction de l’approche biographique dans le processus de reconstruction de leur identité psychosociale .

Discutant: Raphaëlle Chevrillon-Guibert, chargée de recherche en sociologie politique à l’Institut de Recherche pour le Développement/UMR PRODIG (Paris) en affectation à l’INAU.

  • Cet évènement est passé