Chargement Évènements

Table ronde : Réinventer Toumliline : consolider des espaces de débat et de dialogue 

14 décembre 2019

Lieu : Essaouira

Date : 14 décembre 2019

Catégorie :

Descriptif: La Fondation Mémoires pour l’Avenir, soutenue par le Programme Piscca – Ambassade de France au Maroc, a organisé avec ses partenaires la Rabita des Oulémas et le Centre Jacques-Berque, ce vendredi 14 décembre 2018, la première édition des tables rondes visant à relancer les Rencontres Internationales de Toumliline en les adaptant aux enjeux contemporains.

L’objectif de l’ensemble des Tables Rondes qui seront organisées par la FMA à partir de décembre 2018, est de sonder la communauté intellectuelle et universitaire marocaine, au Maroc et à l’étranger, sur la pertinence ou pas de relancer des « Rencontres Internationales de Toumliline », en tant qu’espace de débat et de dialogue des cultures et des religions en Afrique.
Ces Tables Rondes se veulent le lieu d’une approche critique ouverte, qui dépasse l’expertise disciplinaire ou les mises en perspectives universitaires, et qui s’appuie davantage sur la personnalité même des intellectuels invités, leurs propres itinéraires et l’histoire de leurs engagements. Il s’agit, d’emblée, de garder un lien avec ce que l’on a appelé « l’esprit de Toumliline », une alliance entre l’exigence intellectuelle, l’esprit de partage et la dimension humaine, pour penser la question de l’homme et sa place dans le monde, sans dogme et sans exclusivité.

2ème Table ronde – Essaouira 2019 : Argumentaire: Partout dans le Monde, ainsi qu’au Maroc, les rubriques des faits divers connaissent une croissance exponentielle de récits d’incivilités de toute nature : violence contre des pompiers venus éteindre un incendie, destruction gratuite d’un bus, non-respect des règles du code de la route, agression d’instituteurs, meurtres de nourrissons, cruauté envers les animaux, harcèlement et violences à caractère sexuel, bagarres sanglantes et meurtrières nées de motif futiles… Ces actes répétés d’incivilités semblent traduire un état d’exaspération permanent des individus à l’égard des autres, une intolérance sociale grandissante, une frustration permanente, et la perception de toute différence comme étant une agression insupportable.

Dans le même temps, les partis politiques, les syndicats et les associations, organes sociaux intermédiaires traditionnels qui jouaient le rôle d’espaces de médiation et d’intermédiation entre l’individu et le reste de la société, connaissent un effondrement sans précédent du nombre de leurs adhérents.

Enfin, le fonctionnement traditionnel de la cellule familiale, fondée sur la transmission des savoirs sociaux collectifs des anciens vers les plus jeunes, semble ne plus être opérationnel.

Le Vivre-ensemble, c’est identifier l’Autre comme différent, mesurer cette différence, prendre la décision de l’accepter et enfin de s’y ajuster. C’est aussi se connaître suffisamment pour reconnaitre dans l’Autre ce qui m’est semblable. Ce processus semble être devenu un effort démesuré, hors d’atteinte, voire sans intérêt pour beaucoup.

Le «Savoir-Faire»du vivre ensemble, apprendre à vivre avec l’Autre, est un apprentissage qui apparaît plus que jamais fondamental pour nos sociétés. Qu’en est-il désormais de ce «Savoir-Faire » du vivre ensemblequi semble avoir disparu dans nos sociétés ? Comment le réhabiliter ou, s’il a été rendu caduque, comment le réinventer ? Comment mettre en place, ensemble, des modalités renouvelées de la transmission au plus grand nombre de mécanismes opérationnels d’un savoir-faire du vivre ensemble, condition de l’épanouissement de la citoyenneté et de la pratique démocratique du débat contradictoire ?

Le Maroc foisonne de projets positifs, tant publics que privés, ainsi que d’initiatives individuelles. Cependant, le citoyen expérimente un sentiment de solitude, tandis que les programmes de l’Etat peinent à impacter le plus grand nombre. Comment faire coaguler ce fourmillement en une dynamique globale ?

En .pdf téléchargez le Programme et participants

Retrouvez le lien vers La Fondation Mémoires pour l’Avenir ici .

  • Cet évènement est passé