Comment publier ?

Le service des publications est coordonné par Catherine Filippone, responsable des publications, en lien avec l’équipe de recherche et sous la responsabilité d’Adrien Delmas, directeur du Centre. Il est doté d’un Comité éditorial chargé de l’orientation de la politique éditoriale et de l’expertise des manuscrits.

Soumettre un manuscrit

L’auteur souhaitant publier au Centre Jacques Berque est invité à envoyer à la responsable des publications catherine.filippone@cjb.ma :

  1. Pour les monographies ou les ouvrages collectifs:
    – Le manuscrit au format Word accompagné de la fiche de dépôt du manuscrit. Sans la fiche de dépôt, le manuscrit ne sera pas pris en compte.
  2. Pour les billets de recherche:
  • L’article (principalement, en langue française, arabe ou anglaise), comprenant entre 14 000 à 20 000 signes au format doc ou docx ;
  • Les fichiers d’images au format jpg ou png ou gif, environ 150 dpi ;
  • Un court résumé de 500 signes espaces compris (maximum) ;
  • Les mots clés se rapportant au texte ;
  • Une courte biographie de l’auteur (150 signes).

Le comité éditorial

Les manuscrits soumis sont évalués par le Comité éditorial qui sollicite deux rapporteurs, l’un interne et l’autre externe.

1) Le manuscrit est tout d’abord lu et évalué par le service des publications qui juge du bien-fondé de sa mise en expertise.

2) S’il est retenu, les Recommandations aux auteurs sont envoyées pour mise aux normes éditoriales. Ensuite, le manuscrit est mis en expertise de façon anonyme auprès d’un membre du Comité éditorial et d’un rapporteur externe au Comité, spécialiste du champ couvert par le manuscrit.

L’avis rendu comporte trois cas de figure :

  • Manuscrit publiable avec quelques modifications mineures (de forme et/ou de fond).
  • Manuscrit publiable sous réserve de modifications nombreuses et importantes (de forme et/ou de fond) ; avec éventuellement une remise en lecture.
  • Manuscrit non publiable.

Dans les deux premiers cas, les recommandations des experts, anonymes, sont transmises aux auteurs, invités à soumettre une seconde version (les modifications et suppressions doivent être clairement signalées dans le corps du texte), accompagnée d’un argumentaire justifiant la prise en compte (ou non) de ces recommandations. Dans le cas d’un refus de publication, l’auteur en est informé.