L’observatoire des rituels

Qu’ils s’inscrivent dans les normes de l’islam ou qu’ils soient anté-islamiques, exclusifs, syncrétiques ou partagés, ruraux ou bien urbains, locaux ou globalisés, individuels ou collectifs, périodiques ou occasionnels, les rituels quadrillent le temps et l’espace, marquent les gens, les groupes sociaux et les territoires, (re)définissent les liens, se transmettent et se transforment.


Objets d’une littérature scientifique foisonnante qui rend compte de terrains et d‘analyses théoriques variés, les rituels sont matière à discussion, notamment au Maroc où ils sont étudiés depuis des générations d’observateurs et de chercheurs.

L’objectif est de regrouper des observations sur différentes parties du Maroc et de la Mauritanie afin de documenter des rituels qui « se perdent » comme des traditions inventées ou des rituels qui se créent. Ceux-ci peuvent relever du religieux, du politique ou de phénomènes plus larges émergeant des sociétés contemporaines. On aura pour cela recours à l’anthropologie mais aussi à d’autres disciplines des sciences sociales, dans une perspective d’échanges scientifiques, et l’on envisagera différentes formes de restitution des travaux, individuelles ou collectives (séminaires, productions écrites, photographies, films, etc.).