Mounia Bennani - Pour une approche processuelle et interactionniste des soulèvements «arabes»

Watch the video

Conférence

Mardi 29 Mars 2016, 18:00

Confrontée à la même vague protestataire en 2011, la monarchie marocaine a manifesté de la résilience, à l’inverse de cas comme la Tunisie, l’Egypte, la Syrie, où les mobilisations ont débouché sur une « situation révolutionnaire » ? Ensuite, ces situations ont conduit, à moyen terme, à des issues différentes : une transition démocratique en Tunisie, une contre-révolution en Egypte, une guerre civile en Syrie. Dans des processus aussi diversifiés, quelle est la part du structurel et du contingent ? Les développements connus par la Tunisie, l’Egypte, la Syrie et le Maroc à partir de 2010-2011 sont-ils inscrits dans leur « ADN » ?