Modalités et lieux de négociation de nouveaux espaces d’appartenance nationale

Intervenante : Badiha Nahass, docteur en sociologie politique, professeure-assistant à l’Institut Universitaire de Recherche Scientifique-Université Mohammed V de Rabat.

Descriptif : Les narrations de l’histoire du nationalisme, du mouvement nationaliste ou des nationalistes (marocain/ Marocains) n’échappent pas, en grande partie, à la linéarité et à l’hégémonie d’un récit unifié et homogène. Dans les interstices de ce régime de vérité et les narratives de la construction du nouvel Etat-nation, émergent d’autres récits ; régionaux et /ou marginaux et qui revendiquent une certaine spécificité. A partir du cas du Rif et en mettant le focus sur deux moments clés ; les évènements du Rif 1958-9 et le hirak du Rif, l’objectif de cette communication est d’analyser les lieux de négociation et de construction des espaces d’appartenance nationale. Il s’agit d’étudier les moments de connexion, d’interactions, les nœuds de tensions, mais aussi ceux de négociation dans cette trajectoire de construction de discours de la dissidence du Rif et d’appréhender aussi la signification de l’émergence récente de certaines formes ordinaires ou banales d’appartenance nationale, ou de séparatisme, pour certains.