Appel à communications: Les jeunesses face aux défis et transformations en Afrique

APPEL À COMMUNICATIONS
Journée d’étude internationale du vendredi 10 juin 2022
et Ateliers Jeunes chercheur·e·s des mercredi 8 et jeudi 9 juin 2022
Chaire UNESCO Défis partagés du développement : savoir, comprendre, agir
à l’Université de Lomé – Togo
Les jeunesses face aux défis et transformations en Afrique

 

Pour 2022, les membres de la Chaire ont conjointement décidé de consacrer leur Journée d’étude internationale annuelle à la problématique Les jeunesses face aux défis et transformations en Afrique.
Cette journée se tiendra à Lomé le vendredi 10 juin 2022.
Elle sera précédée les mercredi 8 et jeudi 9 juin 2022 d’ateliers Jeunes chercheur·e·s pour approfondir conceptuellement et méthodologiquement les travaux en cours sur le thème de la Journée d’étude et renforcer les compétences de doctorant·e·s en matière de valorisation et de publication.

Candidatures à la Journée d’étude internationale du vendredi 10 juin 2022 (Public visé : Doctorant·e·s en dernière année et/ou chercheur·e· confirmé·e·s)
Elles comprendront une proposition de communication précisant notamment :
• le titre & résumé (5 000 caractères espaces compris, en police Times 12 maximum),
• le-s nom-s, statut-s et fonction-s des auteur·e·s,
• la discipline de référence de la communication,
accompagnée d’un CV et d’une attestation d’inscription et/ou rattachement à votre université
Calendrier
Date limite de réception des propositions de communications : lundi 21 février minuit à
iedes@chaireunescodefisdev.org ;
Réponse aux auteur·e·s présélectionné·e·s : lundi 21 mars 2022 après examen par le conseil scientifique et
précision des éléments supplémentaires à fournir ;
• Date limite de réception des communications définitives : lundi 23 mai 2022 minuit.

Candidature aux Ateliers Jeunes chercheur·e·s (Public visé : Doctorant·e·s)
Les candidatures à cet atelier devront comporter :
• le nom, prénom, statut (certificat de rattachement à un établissement académique),
• le titre et un résumé de la recherche doctorale en cours (3 500 caractères espaces compris, en police Times 12
maximum) précisant le thème exploré, son contexte, les principes méthodologiques retenus (hypothèses, cadre
d’analyse, approche-s conceptuelle-s et théorique-s) et premiers résultats.

Calendrier
Date limite de réception des candidatures : lundi 21 février minuit à iedes@chaireunescodefisdev.org ;
Réponse aux participant·e·s présélectionné·e·s : lundi 21 mars 2022 après examen par le conseil scientifique et
précision des éléments supplémentaires à fournir
• Date limite de réception des textes discutés aux ateliers : lundi 23 mai 2022 minuit

Modalités de candidature et programme préliminaire . PDF

Membres du conseil scientifique:

• Edinam Kola, géographe, enseignant-chercheur à l’Université de Lomé et doyen de la Faculté des Sciences de
l’Homme et de la société (FSHS) de l’Université de Lomé
• Paboussoum Pari, psychologue, enseignant-chercheur, vice-doyen de la Faculté des Sciences de l’Homme et de la
société (FSHS) de l’Université de Lomé
• Pazambadi Kazimna, psychologue, enseignant-chercheur Faculté des Sciences de l’Homme et de la société (FSHS) de
l’Université de Lomé et coordinateur du projet Rd4d
• Stephen Baranyi, sociologue, professeur titulaire, École de développement international et mondialisation (EDIM),
Université d’Ottawa
• Claire Brodin, économiste, cheffe du Pôle Financement du développement, Innovation et Partenariats, Sousdirection du Développement durable, Ministère de l’Europe et des Affaires Étrangères
• Sylvie Capitant, sociologue, maitresse de conférence, Institut d’études du développement de la Sorbonne (IEDES),
UMR Développement et Sociétés, Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne
• Marie-Eve Desrosiers, politologue, professeure agrégée à École supérieure d’affaires publiques et internationales
(ÉSAPI), université d’Ottawa & titulaire de la Chaire de recherche en francophonie internationale sur les aspirations
et mouvements politiques en Afrique francophone
• Hélène Djoufelkit, économiste, directrice du département Diagnostics économiques et politiques publiques à
l’Agence Française du Développement (AFD)
• Raïmi Fassassi, économiste, enseignant-chercheur, Ecole Nationale Supérieure de statistique et d’économie
appliquée (ENSEA)
• Gaëlle Gillot, géographe, maitresse de conférence, Institut d’études du développement de la Sorbonne (IEDES), UMR
Développement et Sociétés, Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne
• Moustapha Keïta-Diop, juriste et socio-anthropologue, doyen de la Faculté des Sciences Sociales et directeur du
Master Acteurs Sociaux et Développement Local (MASDEL) à Université Général Lansana Conté (GLC-SC), Guinée
• Hugues Kouadio, ingénieur statisticien et économiste, directeur de l’Ecole Nationale Supérieure de statistique et
d’économie appliquée (ENSEA) et coordonnateur du Centre d’Excellence Africain en Formation statistique
• Anne Le Naëlou, sociologue, maitre de conférence, Institut d’études du développement de la Sorbonne (IEDES), UMR
Développement et Sociétés, Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne
• Karine Marazyan, économie, maitresse de conférence, Institut d’études du développement de la Sorbonne (IEDES),
UMR Développement et Sociétés, Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne
• Raaja Nadifi, littérature et études de genre, directrice du Laboratoire Genre, Education, Littérature, Médias (GELM),
Faculté des Lettres et des sciences humaines (I), Université Hassan II, Casablanca, Maroc
• Abdoul Sogodogo, politiste, enseignant-chercheur et vice-doyen de la Faculté des sciences administratives et
politiques (FSAP) de l’Université des sciences juridiques et politiques de Bamako
• Sadio Soukouna, politiste, enseignante-chercheure à l’Université des sciences juridiques et politiques de Bamako et
associée à l’UMR Développement et Société, Paris 1-IRD
• Abdramane Soura, démographe, enseignant-chercheur, directeur de l’Institut Supérieur des Sciences de la
Population (ISSP), Université Joseph Ki-Zerbo
• Benoit Toulouse, géographe, géographe, Paris Habitat, formateur indépendant en SIG et intervenant à l’IEDES –
Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne
• Madeleine Wayack-Pambè, démographe, maitresse de conférence, Institut Supérieur des Sciences de la Population
(ISSP), Université Joseph Ki-Zerb