Titre de l’intervention : “Le néolibéralisme, mythe ou quelles réalités ? ”

Intervenant :  Béatrice Hibou directrice de recherche au CNRS, au CERI-SciencesPo Paris.

Discutant : Ali Bouabid, délégué général de la FAB.

Date : 14 mai 2024 au Centre Jacques Berque (19h)

Lieu : Médiathèque de l’Institut Français de rabat

Biographie : Béatrice Hibou est directrice de recherche au CNRS, au CERI-SciencesPo Paris. Spécialiste d’économie politique et de sociologie politique, Béatrice Hibou travaille sur la signification politique des réformes néolibérales, sur les recompositions de l’Etat et sur l’exercice du pouvoir et de la domination dans une perspective théorique de sociologie historique comparée inspirée de Michel Foucault, de Michel de Certeau et surtout de Max Weber. Ses terrains sont principalement en Afrique sub-saharienne et au Maghreb.
Elle a notamment écrit La Force de l’obéissance. Économie politique de la répression en Tunisie (2006) ; Anatomie politique de la domination (2011), La bureaucratisation du monde à l’ère néolibérale (2012) et Tisser le temps politique au Maroc. Imaginaire de l’Etat à l’âge néolibéral (2020, avec Mohamed Tozy). Elle a dirigé La Privatisation des États (1999) ; La bureaucratisation néolibérale (2013) ; Le Gouvernement du social au Maroc (2016, avec Irene Bono), The Spirits of Neoliberal States and Everyday Politics in Africa (2016, avec Boris Samuel et Laurent Fourchard) et Travailler avec Max Weber (2022, avec Jean-Pierre Grossein).

Sur le cycle « Les sciences sociales en acte » :

Organisé sur un rythme mensuel, le cycle de rencontres « Les sciences sociales en acte » s’adresse à un large public. Ces rencontres sont construites autour d’un chercheur invité dont la/les publications récente(s) éclaire(nt) une problématique en lien avec le Maroc et/ou l’actualité marocaine et régionale. Animées par un(e) discutant(e), ces rencontres sont adossées à l’organisation, au lendemain de l’intervention grand public, d’ateliers de recherche et de méthodologie avec des doctorants, en partenariat avec une ou plusieurs universités marocaines.

Coordination scientifique : Anouk Cohen, Nadia Hachimi Alaoui, Alexandre Lemasson et Eva Taris

Lien zoom :

Articles récents