Chargement Évènements

« Tous les Évènements

  • Cet évènement est passé

Séminaire Histoire contemporaine du Maroc: « Présentation de Colonial Andalus. Spain and the Making of Modern Moroccan Culture, Belknap Press of Harvard University Press, 2018. »

lundi 4 juillet 14 h 00 min 16 h 00 min +01

Séminaire CJB: Histoire contemporaine du Maroc –

Recherches en cours (XIXe-XXe siècles) 

Eric Calderwood (University of Illinois)

 Présentation de Colonial Andalus. Spain and the Making of Modern Moroccan Culture, Belknap Press of Harvard University Press, 2018. 

Ce séminaire se tiendra en hybride:
– En présentiel sur inscription via:
– En visio via le lien Zoom ci-dessous, sans inscription:
  Présentation de la séance Avec le catholicisme comme religion d’État, le monolinguisme, le militarisme et la dictature, les fascistes espagnols ont acquis une réputation d’intolérance. On peut donc s’étonner que 80 000 Marocains aient combattu aux côtés du général Franco dans les années 1930. Ce phénomène est dû à une propagande efficace autour de l’héritage d’al-Andalus médiévale, qui servit à justifier la colonisation du Maroc par l’Espagne, et à définir la culture nationale marocaine. Des écrivains de toutes tendances politiques ont célébré la convivencia, la légendaire “coexistence” des chrétiens, des musulmans et des juifs dans l’Espagne médiévale. Selon cette vision largement répandue, l’Espagne et le Maroc modernes sont liés par leur passé andalou commun. Colonial Andalus date les origines de ce récit prétendument intemporel du milieu du XIXe siècle, lorsque les politiciens et les intellectuels espagnols l’utilisèrent pour encourager la colonisation du Maroc. Franco exploita par la suite ce thème de la convivencia au profit de la colonisation espagnole du Maroc. Comme les Marocains eux-mêmes adoptèrent cette insistance espagnole sur l’héritage andalou du Maroc, la conception espagnole du Maroc devint progressivement une conception marocaine. S’appuyant sur de riches archives et sources espagnoles, arabes, françaises et catalanes (littérature, historiographie, journalisme, discours politiques, manuels scolaires, brochures touristiques et arts visuels), Eric Calderwood montre comment des passés communs devinrent la matière première d’idéologies contemporaines divergentes, dont le fascisme espagnol et le nationalisme marocain. Son livre montre aussi les limites d’oppositions simplistes entre Européens et Arabes, chrétiens et musulmans, qui façonnent les débats actuels sur le colonialisme européen. Présentation de l’intervenant Eric Calderwood, assistant professeur de littérature comparée à l’université d’Illinois.   Séminaire organisé par: Catherine Mayeur-Jaouen (Sorbonne Université) et Antoine Perrier (CNRS) Voir le programme complet

Détails

Date:
lundi 4 juillet
Heure :
14 h 00 min – 16 h 00 min +01

CJB

Rabat, + Google Map